abcabcabc La trilogie martienne de Kim Stanley Robinson – Wighie…

La trilogie martienne de Kim Stanley Robinson

Bon, même si j’ai lu ces 3 livres y a quelques années, je ne pouvais pas passer à côté sans faire un petit billet tant cette trilogie est envoutante… La trilogie de Mars, raconte en 3 tomes (« Mars la rouge », « Mars la verte », et « Mars la bleue »), la colonisation et la terraformation de Mars. Vous l’aurez compris, ce n’est pas une œuvre d’heroic fantasy, mais bel et bien de science fiction. De même, ne vous attendez pas à un space opéra sous fond de wagner mais près de 2000 pages de hard science. J’entends par là que l’oeuvre s’inscrit dans une « réalité » scientifique et l’ensemble reste plausible (enfin presque… sic l’ascenseur spatial ;)).

L’auteur

Kim Stantley Robinson, né le 23 mars 1952 dans l’Illinois, suit des études de littérature et obtient son doctorat en lettres anglaises à l’Université de Californie de San Diego en 1982 avec une thèse très remarquée Les romans de Philipp K. Dick. Sa première œuvre de fiction, la trilogie des Trois Californie, pas entièrement traduite en français, est empreinte d’un profond souci d’écologie et de développement social et d’une documentation scientifique très poussée, thèmes qui marqueront toute son œuvre.

Il obtient la consécration dans les années 90 avec la Trilogie martienne, sur la terra-formation de Mars dans les deux cents prochaines années, devenu un classique de la science-fiction, mais aussi S.O.S. Antartica (1997) et les Chroniques des Années Noires (2002). Marié et père de deux enfants, il réside aujourd’hui à Davis en Californie, où il œuvre à sa nouvelle trilogie, consacrée aux catastrophes liées à un réchauffement climatique.

La trilogie

 

 Mars la rouge (Prix Nebula et British S.F Award 1993) :

"Mars la rouge" de Kim Stanley Robinson2026, cent colons sont envoyés sur Mars poser les bases de la colonisation. Cent scientifiques, aventuriers, ingénieurs, médecins – et un passager clandestin – en complète autarcie les vingt premières années, qui auront à affronter un monde vierge, hostile, et terriblement beau. La pression d’une Terre surpeuplée et de multinationales avides de profits poussent à la terraformation et les projets pharaoniques se succèdent : densification et réchauffement de l’atmosphère, adaptations génétiques à la vie sur Mars, construction de cités sous tente, installation d’un ascenseur spatial… Et alors que les Cent Premiers se déchirent dans des luttes d’influence et de pouvoir, d’autres colons s’installent. Mais l’assassinat de John Boone, légende vivante en tant que premier homme à avoir posé le pied sur Mars et figure emblématique de la marsification des esprits, et la pression démographique sur un monde encore inadapté à l’homme, poussera au Soulèvement de 2061, une révolte désorganisée et vite réprimée par la Terre, dans une violence inouïe.

Mars la verte (prix Hugo et Locus 1994) :

"Mars la verte" de Kim Stanley RobinsonUne trentaine d’année après le Soulèvement, la colonisation industrielle a continué et les Cent Premiers, devenus hors-la-loi vivent en autarcie dans la calotte antarctique. Des premières générations autochtones émerge de nouveau le désir d’indépendance d’une Terre aux mains des Métanationales, conglomérats d’entreprises ayant les États à leur botte. Car le modèle capitaliste n’a pas cours sur la nouvelle Mars : un traitement contre la sénescence rendant presque immortel, une faible densité de population et un nouveau modèle économique contribuent à l’émergence d’une nouvelle société égalitaire. Guidés par les Cent Premiers survivants, les différentes factions révolutionnaires se liguent en 2128 dans une nouvelle révolution, pacifique cette fois, profitant de la viabilité à basse altitude sur leur planète et d’une catastrophe climatique qui chamboule les institutions terriennes. L’indépendance est accordée et une Constitution Martienne est adoptée.

Mars la bleue (prix Hugo et Locus 1997) :

"Mars la bleue" de Kim Stanley RobinsonLe dernier roman se déroule dans les cent années qui suivent l’indépendance, et suit les luttes de pouvoir sur Mars, qui s’isole dangereusement d’une Terre de plus en plus surpeuplée. Les gouvernants passent des alliances avec les autres colonies du système solaire – Mercure, Vénus, les astéroïdes, les lunes de Jupiter, Saturne et Uranus commençant en effet à être peuplés grâce à l’invention de fusées pulsées qui réduisent considérablement les distances. Les modérés assistent impuissants à cette fermeture de Mars, entraînant une immigration clandestine et des problèmes d’assimilation des migrants. Mais les Cent Premiers reviendront une dernière fois sur le devant de la scène, pour une troisième révolution, menant à la pacification du système solaire, tandis que les premiers colons intersidéraux sont envoyés vers le Alpha du Centaure…

Enfin…

Plus qu’une simple oeuvre de SF, cette trilogie aborde aussi des sujets passionnants comme la création d’une toute nouvelle forme de politique où gouverner devient une corvée et une obligation qui vous tombe dessus par hasard. On y trouvera également des réflexions écologiques, et économiques avec l’invention d’un tout nouveau modèle économique, certes un peu utopiste mais tout aussi crédible que nos théories contemporaines. La société actuelle est aussi très controversée avec des sociétés transnationales qui incarnent les « méchants » de l’histoire.

En bref, avec sa trilogie de Mars, Kim Stanley Robinson signe une oeuvre culte dans le domaine de la SF qui va vous divertir et vous faire réflechir. A ne pas manquer !

1 Comment

  1. Buisson Adèle

    Je me fais toujours un plaisir de vous découvrir et je considère que ce billet est attrayant. Je vous remercie encore.

    Reply

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *