La trilogie du Vide de Peter F. Hamilton, Tome 3 : Vide en évolution

Peter F. Hamilton - [Le vide] 3. Vide en évolution

Peter F. Hamilton – [Le vide] 3. Vide en évolution

La trilogie du Vide – de Peter F. Hamilton édité par Bragelonne – fait suite à la trilogie l’étoile de Pandore et soyons honnete, cette seconde trilogie est clairement en deça de la première. Néanmoins, l’attente du troisième tome a été très longue et au final… une conclusion en demi teinte !

L’histoire reprend l’univers de l’étoile de Pandore et les personnages les plus charismatiques de cette dernière série, Paula Myo, Justine, Kazimir, Gore, Nigel etc… Alors c’est clairement du Hamilton : personnages multiples, avec une succession d’histoires dans l’histoire de l’histoire (vous me suivez ?!) !

On entre tout de suite dans le tome 3, avec délice, Edreard maîtrise son nouveau pouvoir, et cherche à l’utiliser pour mener une vie “parfaite” pour tous, tandis que Gore et Justine essayent de sauver l’Humanité à leur manière. La fin est – si je puis dire sans déflorer le livre – étonnante et inattendue. On pourra peut-être reprocher à Hamilton cette fin en happy end “bizarre”quelques peu alambiquée mais la lecture de ce troisième tome reste jouissive !

Un bon livre à tout égard, mais malheureusement légèrement inférieur à ses précédents.

 

Présentation de l’éditeur : Alors que Edeard a appris à maîtriser ses aptitudes psychologiques, des millions de pèlerins s’embarquent pour un long voyage qui doit les conduire dans le Vide, situé au coeur de la galaxie. Leur arrivée sonnera le glas de cette dernière. Ceux qui souhaitent empêcher le Pèlerinage du Rêve Vivant n’ont plus beaucoup de temps devant eux…

Article précédent : La trilogie du Vide de Peter F. Hamilton

Lien vers le site de Wikipedia : “La Trilogie du Vide” :

Biographie de Peter-F Hamilton

Né en 1960 en Angleterre, Peter F Hamilton a débuté sa carrière d’écrivain en 1987. II s’est très vite imposé comme l’un des piliers du renouveau de la SF britannique. Mais là où ses amis auteurs exploraient de nouveaux courants, Hamilton a préféré faire revivre l’émerveillement des grandes aventures spatiales chères aux grands auteurs de l’âge d’or : Asimov, Clarke et Heinlein. Dans ce domaine, ses cycles L’Aube de la nuit et L’Étoile de Pandore font référence.

Il est le maître incontesté du space opera moderne !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *