[Exposition] Foujita au Musée Maillol

Exposition : Foujita au musée Maillol à Paris

Exposition : Foujita au musée Maillol à Paris

A l’occasion du 50e anniversaire de sa mort, le Musée Maillol rend hommage du 7 mars au 15 juillet 2018 à Foujita, l’un des artistes emblématiques du Paris des Années folles. L’exposition se concentre sur la première période parisienne entre 1913 et 1931, et avec plus d’une centaine d’oeuvres majeures, retrace le caractère exceptionnel des années folles de Foujita. 

Elevé dans un Japon traditionnel de l’ère Meiji et à peine sorti de l’école des beaux-arts de Tokyo, Léonard Tsuguharu Foujita (né à Tokyo en 1886) arrive à Paris et s’installe à Montparnasse en 1913, Personnage unique et extravagant, Foujita crée un art graphique et pictural dont les sujets parisiens sont traités à la manière orientale. Entouré de ses amis Modigliani, Zadkine, Soutine, Indenbaum, Kisling ou Pascin, Foujita se forge rapidement un style singulier en conciliant le style oriental avec une relecture des toiles de maîtres de l’Occident. Ses oeuvres en appellent d’autres, celles de ses voisins d’atelier, ses amis, admirateurs et inspirateurs, pour un dialogue enrichissant permettant de mesurer l’originalité et la complémentarité des artistes regroupés sous l’appellation « École de Paris » et apporte un souffle nouveau dans la production des artistes de Montparnasse. 

Foujita, c’est d’abord un visage reconnaissable à sa coupe au bol et à ses lunettes rondes, il renvoyait l’image d’un dandy avec son look de marin en salopette. Dans les médias parisiens, Foujita incarna vite la modernité et la libre-circulation des idées grâce au Japonisme, lui le japonais dandy (lunettes rondes, fine moustache encadré par une lourde frange brune) si installé dans Paris. Parmi ses thèmes de prédilection figurent le nu féminin, le chat, les enfants dont il brossait des portraits nés de son imagination, sans oublié ses autoportraits teintés d’humour. Cette expositions permet également de découvrir – peut-être le clou de l’exposition – les panneaux décoratifs monumentaux que Foujita a conçus pour la Maison du Japon au sein de la Cité internationale universitaire de Paris. 

Le trait de Foujita se révèle d’une sureté infaillible et ses lignes d’une finesse calligraphique exemplaire avec l’utilisation du sumi (encre noire japonaise) autant sur le papier que pour ses huiles. Il laisse à la couleur un rôle secondaire mais si décisif qu’elle en sublime le trait. La délicatesse de la gouache et de l’aquarelle emplit les formes par aplat, pour des transparences subtiles lorsqu’il s’agit de peinture à l’huile. Lorsqu’il utilise des fonds d’or, ceux-ci renforcent l’impression de préciosité et de raffinement.

Les oeuvres majeures en provenance d’institutions et de musées remarquables et une centaine d’oeuvres rares de quelques 45 collections privées en provenance du Japon, des États-Unis et d’Europe, concourent à souligner à la fois l’extraordinaire génie créateur de Foujita et à inviter le visiteur à découvrir l’intimité d’un artiste surprenant. Cette exposition est l’occasion unique de replonger dans l’effervescence créative et les nuits festives de Montparnasse à travers le destin d’un artiste aussi éclectique que sensible.

Informations : 

Le musée Maillol est un musée privé situé au 61 de la rue de Grenelle dans le 7ᵉ arrondissement de Paris (métro Ligne 12, “rue du Bac”). 

  • Plein tarif (à partir de 26 ans) : 13 €
  • Tarif réduit (jeunes de 7 à 17 ans) : 11 €
  • Gratuits pour les enfants de moins de 7 ans
  • Audioguides : 3 €.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.