Expo : “Edvard Munch, l’œil moderne” au Centre Ponpidou

L'exposition Edvard Munch L’oeil moderne se tient au Centre Pompidou du 21 septembre 2011 au 23 janvier 2012.

L'exposition Edvard Munch L’oeil moderne se tient au Centre PompidouSamedi dernier a été une longue journée… après la Crypte archéologique du parvis Notre-Dame nous nous sommes rendu au Centre Ponpidou, voire l’exposition de “Edvard Munch, l’œil moderne”. J’avais tendance à résumer le peintre Edvard Munch à son célèbre tableau  « Le  Cri » (1893) ; cette exposition, nous offres une visions moderne de l’artiste et de ses œuvres… On s’aperçoit également qu’au fur et à mesure de sa vie, E. Munch n’a eu de cesse de reproduire des motifs en le modernisant à chaque nouvelle itération :

« Le soleil se couchait. Il baignait dans les flammes, plongeait sous l’horizon. C’était une épée de sang enflammée qui coupait en deux la concavité des cieux. Le ciel était ciel de sang, strié de lames de feu. Les collines se teignaient d’un bleu intense. Le bleu, pâle et terne, le jaune et le rouge taillaient le fjord. Le rouge sang explosait et éclaboussait le sentier et la rambarde (…). J’ai senti monter un  grand cri et j’ai entendu ce grand cri » (Edvard Munch).

Exposition :

Edvard Munch est parfois considéré comme un artiste du 19e siècle, un peintre symboliste ou pré-expressionniste. Une idée reçue en fait aussi un artiste reclus, en proie à de violentes angoisses, dépressif, une âme tourmentée.

L’exposition montre, à rebours de cette mythologie, que Munch était ouvert aux débats esthétiques de son temps, et qu’il a entretenu un dialogue constant avec les formes de représentation les plus contemporaines : la photographie, le cinéma et le théâtre de son époque. Il ira jusqu’à faire lui-même l’expérience de la photographie et du film, osant des autoportraits qu’il est sans doute le premier à avoir réalisés, à bout portant en tenant l’appareil d’une main :

« J’ai beaucoup appris de la photographie, déclare-t-il. J’ai une vieille boîte avec laquelle j’ai pris d’innombrables photos de moi-même. Cela donne souvent d’étonnants résultats. Un jour lorsque je serai vieux, et n’aurai rien d’autre de mieux à faire que d’écrire mon autobiographie, alors tous mes autoportraits ressortiront au grand jour. » (Edvard Munch, interviewé par Hans Tørsleff, 1930)

Edvard Munch était pleinement « moderne », c’est la thèse que défend l’exposition que lui consacre le Centre Pompidou, à travers près de cent quarante œuvres, dont une soixantaine de peintures, cinquante photographies en tirages d’époque, une trentaine d’œuvres sur papier, des films et l’une des rares sculptures de l’artiste. À travers cet ensemble, l’exposition Edvard Munch, l’oeil moderne éclaire l’œuvre du célèbre peintre norvégien (1863-1944) sous un jour nouveau en montrant comment la curiosité de l’artiste pour toutes les formes de représentation de son époque a nourri et transformé son inspiration et son travail.

Lien vers le site de l’exposition
Lien vers les ressources pédagogiques de l’exposition…
Du 21 septembre 2011 – 23 janvier 2012, de 11h00 – 21h00

Quelques vidéos :


Edvard Munch, L’Oeil moderne par centrepompidou


La répétition dans l’œuvre d’Edvard Munch par centrepompidou

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *