abcabcabc Choisir sa tablette tactile – Wighie…

Choisir sa tablette tactile

Samsung Galaxy Tab 10.1"Il y a des discussions récurrentes autour d’un Morito : « Chocolat blanc ou noir ? », « Desserts ou fromages ? », « Peugeot ou Citroën ? » (pour celui-là je suis pas sûre)… et chez les « geeks » on aura souvent « Apple ou Microsoft ? », et plus récemment nous avons « iOS ou Android ? » ! Et depuis l’inaccessible TouchPad à 99€, une nouvelle question pointe son nez : « Quel tablette je dois prendre ? L’iPad ou autre chose ! ».

C’est à cette dernière que je vais tenter d’apporter quelques éléments de réflexion et témoignage !

Avant tout, écartons tous les grincheux qui prétendent que la tablette c’est l’iPad et pis c’est tout ! J’ignore si le « fanboy » est une maladie contagieuse, mais là, rien à faire… le cas est désespéré ! Mais à tous les autres, j’espère que les quelques lignes qui suivent vous servirons.

Allez… Mode publicité… Imaginez une petite musique et…

Nomade, pratique, simple d’utilisation, toujours disponible, offrant une immense variété de possibilités et à même de vous accompagner à chaque instant dans votre quotidien, la tablette tactile est sans conteste la révolution multimédia du moment ! Musique, internet, vidéo, réseaux sociaux, et autres applications en tout genre, avec une tablette tactile, vous n’aurez que du bonheur à portée de doigt… Laissez-vous toucher !

Pour reprendre les paroles d’un autre : « Ceci est une révolution ! »… l’engouement du marché pour le tactile est indéniable. Il est alors difficile de nier que l’iPhone premier du nom sortie en 2007 a véritablement bouleversé le marché des smartphones et plus récemment avec l’iPad en 2010, le marché de la tablette. Mais qui dit le premier – notion toute relative en ce qui concerne les tablettes, Archos étant dans ce domaine le « vrai » premier – ne signifie pas « seul et unique » ou bien « le meilleur » ! Malgré les qualités du système iOS ou du hardware de l’iPad dans sa seconde mouture, il existe pléthore de tablette concurrente de très bonne qualité.

On va dire que vous êtes convaincu et que vous en voulez une… reste à savoir laquelle ? Comme pour tout appareil électronique – c’est amusant comme ce mot sonne vieux ! – c’est souvent « l’usage » qui déterminera le choix  !

Qu’est ce que je vais en faire ?

Répondre à cette question est plus compliqué qu’il n’y parait tant nous sommes ici dans la création de nouveaux besoins plus que dans la réponse à une attente déterminé. Mais tout le monde s’accorde sur le fait que la tablette est avant tout destiné à la consommation de média ! Pour certains, ce sera juste un appareil pratique pour « consommer » de l’internet (mail, sites de contenu…) depuis son canapé (ou de son lit, n’est-ce pas chérie !). Pour d’autres, la tablette sera une bonne visionneuse photo ou un lecteur vidéo. Et pour d’autres encore, la tablette remplacera l’ordinateur portable dans le cadre familial ou en déplacement (transport en commun, train…). A ces quelques usages, n’oublions pas le casual game qui s’impose très rapidement avec ce type de média (l’approche tactile rendant l’immersion plus « direct »).

Choisir la taille de l’écran :

Les tablettes tactiles se différencient, au premier abord, par la taille de leur écran – jolie lapalissade non ? – et c’est principalement l’élément qui déterminera votre usage. On pourrait classer les différentes tablettes en deux familles. D’un côté, les tablettes dotées d’un grand écran (9-10 pouces, soit 23-25 cm environ) ; et de l’autre, les tablettes plus petites (7 pouces, soit 17,8 cm, et moins). A titre de comparaison, l’iPhone 4 possède un écran de 3,5 pouces (soit 11,43 x 5,87 cm) et le Galaxy SII, un écran de 4,27 pouces (soit 12.5 x 6,61 cm). Il faudra donc dans un premier temps choisir la taille de l’écran. Une tablette de 7 pouces sera plus légère et plus facile à transporter, alors que sa grande soeur de 9-10 pouces offrira une diagonale plus agréable pour la vidéo ou la presse par exemple (se rapprochant plus du format A4). Pour aller plus loin sur cette question, je vous invite à (re)lire un ancien billet : « Mmmh… bizarre comme la taille peut compter… parfois ! »

Cette question de format est un vrai sujet car elle est liée aux usages mais également aux besoins que vous ne manquerez pas de vous créez ! Maintenant que j’utilise mon Archos 70 IT, je trouve son format 7 pouces tout particulièrement adapté pour l’usage que j’en fais : lire des ebooks ou accéder rapidement à mes mails, tweeter, allez sur Facebook ou Google+, et d’autres tâches comme la consultation ou la mise à jour de mon agenda, ou la prise de notes rapide. L’ensemble de ces tâches peuvent sans problème être réalisé depuis une tablette plus grande ; et à l’inverse, la lecture de vidéo, de certains documents pdf (bandes dessinées ou revue au format A4 comme « Le Point », ou le journal « Le Monde ») ou tout simplement l’écriture de documents sont plus facile sur une tablette plus grande… c’est justement là le choix ! Le choix… oui et non ! Si le format de 9,7 pouces de l’iPad 2 ne vous convient pas, vous n’aurez d’autres choix que de prendre une tablette Android, RIM de Blackberry ou Windows Mobile !

Enfin, attention a la qualité de la dalle des tablettes … et là qu’une seule solution, allez en magasin et la prendre en main pour faire réellement votre choix. En effet, ce qui va réellement différencier une tablette d’une autre est le plus souvent son écran. Résolution, contraste, mais aussi luminosité et angle de vue sont des critères qui impacterons sur le long terme votre expérience utilisateur et soyons honnête, le prix de votre tablette !

Juste une petit digression… Préféré les écrans capacitifs aux écran résistif (cf. lexique à la fin de cette articles), ces derniers sont à mon sens à évité et pour l’essentiel cantonné à des tablettes low cost (- 120 €). Les dalles résistifs rendent l’expérience tactiles nettement moins « jouissive » (si, si, à ce point !).

Le système d’exploitation, les différences ?

Le système d’exploitation (OS) est pour utiliser un raccourci, le cœur de votre tablette, c’est à dire le logiciel qui fait tourner vos applications. C’est le système d’exploitation qui déterminera le nombre d’application disponible en téléchargement via son market place (marchés d’applications). Cette question est sujet à polémique et troll en tout genre, mais je vais essayer de ne pas être trop partisan !

Il existe plusieurs OS plus ou moins mature, je vais essayés d’en lister quelques uns classé selon leur part de marché. Nous avons tout d’abord iOS d’Apple (que l’on retrouve sur les iPhone), l’Android de Google (que l’on retrouve sur les téléphones de même nom), RIM de Blackberry, Windows Mobile de Microsoft et, le regretté, WebOS de HP.

Chaque OS possédant ses particularité :

  • Les tablettes tactiles iPad 1 et 2 (avec iOS d’Apple) intègrent le célèbre AppStore qui offre l’accès à des milliers d’applications. Attention, le plus gros « défaut » des produits Apple, c’est qu’ils ne permettent pas l’utilisation du plug-in Adobe Flash Player ! En clair, certaines vidéos, applications, sites interactifs ou jeux disponibles sur Internet ne pourront pas être lus.
  • Les tablettes tactiles Android proposent un marché d’application (Android Market), sur lequel vous trouverez des milliers d’applications gratuites ou payantes. Il est important de souligner que depuis la version 2.2, la plate forme Android est capable d’afficher des animations flash (site internet, vidéos…). Android permet une grande souplesse d’utilisation notamment grâce à un concept de personnalisation et de fonctionnalités étendues plus à même de convenir à l’expérience tactile et à un public technophile ;
  • Microsoft n’est pas en reste ! Son système d’exploitation Windows 7 se retrouve chez de nombreux constructeurs, notamment Fujitsu, Samsung ou encore Acer. La compatibilité de ce système avec les logiciels existants sur PC et sa simple prise en charge lui permettent de trouver facilement sa place auprès des professionnels exigeants.
  • Enfin, le système RIM de BlackBerry. La tablette Playbook de la marque est principalement destinée à un usage professionnel mais tend à proposer de nombreuses fonctionnalités susceptibles d’attirer le grand public dans ses filets. Pour le moment, les applications sont cependant bien limitées.

Personnellement, je n’ai jamais utilisé de tablette Microsoft, BlackBerry ou WebOS, je ne peux dès lors pas me prononcer sur leurs qualités ou défauts. En ce qui concerne l’iOS d’Apple ou l’Android de Google… c’est une question de goût. En effet, il n’existe rien que vous ne puissiez faire avec l’une et pas l’autre ! Même si dans ce domaine, Apple a mis à disposition des applications « métiers » de très bonne qualités comme par exemple iWorks, GarageBand, ou iMovie, les tablettes sous Android vous offrirons un accès à une tout aussi large offre d’applications. En effet, j’utilise régulièrement l’une comme l’autre des deux plates formes sans subir l’absence d’une application ou de ressentir un problème d’ergonomie bloquant ! Alors soit, la suppression d’une application est plus aisé sur iOS que sur Android, le classement des photos plus simple sur Android que sur l’iOS… les deux systèmes restent de bonne qualité que ce soit en ergonomie ou en expérience utilisateur !

Capacité de stockage

Les capacités de stockage des tablettes tactiles sont, là encore, très variables d’un modèle à l’autre ! Aujourd’hui, l’espace de stockage des tablettes tactiles s’étale de 4 à 32 Go (64 Go pour du très haut de gamme) pour des modèles à mémoire flash et à près de 500 Go pour les modèles à disque dure. Évidemment, l’encombrement et le poids de la tablette ne seront pas les mêmes, même si nous restons dans tous les cas sur des appareils très nomades et conçus pour être manipulés et transportés en toute simplicité !

A noter que certaine tablette – disons quasiment toutes exceptés les modèles d’Apple – possède un lecteur de cartes Micro SD/SDHC ; il est alors possible d’étendre de manière significative l’espace mémoire de votre tablette en y insérant une carte SD ou micro SD de 16 ou 32 Go pour quelques euros.

Une tablette « communicante »

C’est sur cette question que les modèles se distingue. Si toutes les tablettes tactiles embarquent un accès Wifi et Bluetooth, une connectivité 3G, nécessitant de ce fait une carte SIM et un abonnement supplémentaire auprès de son opérateur mobile, sera nécessaire si vous souhaitez une capacité nomade. Vous pouvez également préféré avoir un port USB, un lecteur de cartes, un contrôleur Ethernet 10/100 Mb/s, un GPS, un tuner FM, des haut-parleurs stéréo, un microphone intégré, ou un port HDMI pour relier votre tablette à une téléviseur par exemple… reste à définir précisément l’utilisation que vous ferez de votre tablette pour choisir le modèle le plus adapté !

Mon choix !

La nouvelle Galaxy Tab 10.1 est assurément la plus belle tablette sous Androïd du marché, elle est fine, légère, superbement conçue… Son écran, ses performances et son interface font de cette tablette une sérieuse concurrente de l’iPad 2, l’usage de cette tablette a été pour moi un véritable enchantement… Par contre il est dommage, comme pour son concurrent, de voir la tablette dépourvue de connectique universelle… Quoi qu’il en soit la Samsung Galaxy Tab est pour moi la meilleure tablette tactile du marché, même si j’aime beaucoup l’Asus Transformer et son dock clavier… Je la conseille, pour le moment, à tous les clients recherchant une alternative à la tablette d’Apple.

Quelques liens :

Petit lexique pour comprendre l’étiquette :

  • Écran résistif :
    Un écran résistif réagit à la pression du doigt qui détermine la position du pointeur grâce à une couche tactile souple qui couvre la surface de l’appareil. Pour une détection précise, l’utilisation d’un stylet s’avère plus efficace qu’un doigt.
  • Écran capacitif :
    L’écran est ici recouvert d’une couche qui accumule des charges électriques et on trouve des capteurs mesurant les charges dans chaque coin. Lorsque l’utilisateur touche l’écran, une partie des charges électriques de l’écran sont transférées, la différence de charge mesurée par les capteurs permet de déterminer le point de contact. Cela permet à l’utilisateur d’utiliser ses doigts pour pointer un élément ou effectuer une action directement depuis l’écran de l’appareil.
    Le principal avantage des écrans capacitifs est de disposer d’une dalle « solide ». Celle-ci laisse passer 90% de la luminosité et elle permet éventuellement d’avoir un traitement anti-rayure.
  • Multi-touch :
    Un dispositif multi-touch permet une utilisation avec plusieurs points de contact. L’écran est donc capable de réagir à la pression de plusieurs doigts en même temps. Par exemple l’action de zoomer se fera avec le contact de deux doigts qui s’écartent, permettant de ce fait des opérations plus directes qu’un dispositif à point unique comme une souris ou une tablette manipulée avec un stylet.
  • Pouces :
    Unité de mesure anglo-saxonne 1 pouce = 2,54 cm. Cette unité est souvent utilisée dans l’informatique pour mesurer la diagonale d’un écran.
  • Stockage / Mémoire Interne :
    C’est là que vont être stockées l’ensemble des données de votre tablette ! La mémoire de stockage est exprimée en Go. Plus le chiffre est élevé, plus vous pourrez stocker de photos, vidéos, applications … !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *