Accessibilité : construire ensemble une cité accessible à tous

Quel est loin l’année européenne des personnes handicapées (2003) et les promesses d’accessibilité pour tous ! L’Association des paralysés de France (APF) appelle à manifester aujourd’hui – mardi 27 septembre – pour réclamer l’accessibilité des bâtiments publics neufs et existants pour tous et dénoncer « l’enterrement » de la loi 2005 sur le handicap qui fixait 2015 comme délai pour garantir cet accès.

Selon un sondage Ifop/APF (réalisé auprès de 1.001 personnes – seulement ?) du 6 au 8 septembre), un Français sur trois a des difficultés d’accessibilité; 90% des Français considèrent que les objectifs de la loi handicap de 2005 sont prioritaires et doivent être atteints ; et 91% de la population considèrent que l’accessibilité est un enjeu de société qui concerne tout le monde et sur lequel il faut investir. Enfin, plus de 28 000 personnes ont signé la pétition pour dire « Oui à la conception universelle ! » sur le site « Des batons dans les roues ».

« Surcoût ? Faux argument ! »

La crainte est en effet de voir une apparaitre une nouvelles dérogations en matière d’accessibilité pour les bâtiments publics, parce que le coût des travaux serait trop élevé pour les collectivités ?! J’ai travaillé durant plus de 10 ans dans le domaine de l’accessibilité et s’il est vrai que les coûts d’aménagement de bâtiments déjà existant entraine une augmentation du prix de l’ensemble des travaux, il n’en est rien pour des construction « neuves » !

L’argument du surcoût est battu en brèche par l’APF qui s’appuie sur un rapport de la Banque mondiale indiquant que /

« l’éventuel surcoût lié à l’accessibilité dans la construction de bâtiments neufs n’excède pas 1%. […] De plus, la Banque mondiale évalue également entre 15 à 20 % les pertes de marchés touristiques en raison de l’inaccessibilité des infrastructures. L’accessibilité d’une France touristique constituerait un attrait non-négligeable en termes de qualité d’accueil et de prestations »

En tant que personne handicapé visuelle pourtant très autonome, je m’étonnes encore du nombre de situations ou ma cécité m’interdit de faire des petites choses complétement anodines. Pour refermer cette parenthèse, je n’ai jamais réclamé de faire les choses comme les autres ! Je suis différents, et malheureusement rien ne changera cette réalité ! Mais, j’estime en tant que individu, en tant que Citoyens… avoir le Droit de les faire !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *